ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Aller en bas

ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  rougemer le Dim 1 Juin - 15:44

La zone euro va devoir attendre longtemps sa baisse de taux directeurs.

Voila un article paru sur yahoo.fr.news........

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080601/tbs-bce-taux-economie-inflation-f41e315.html)
et qui concerne directement le cours de Katia... si ca vous tente de vous plonger dans l'actualite sous la lanterne de Katia......

Note preliminaire:
Taux directeur
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les taux directeurs sont les taux d'intérêt au jour le jour fixés par la banque centrale d'un pays ou d'une union monétaire, et qui permettent à celle-ci de réguler l'activité économique.

-=====


Recherche: in
La zone euro va devoir attendre longtemps sa baisse de taux directeurs
AFP
Par Isabelle LE PAGE AFP - il y a 54 minutes

FRANCFORT (AFP) - L'économie de la zone euro s'essoufle mais l'inflation record empêche une baisse de taux directeurs: la Banque centrale européenne reste prise au piège et semble condamnée à l'immobilisme pour de très nombreux mois.
(Publicité)

Les trente économistes sondés par l'AFP et l'agence Thomson Financial News (TFN) sont unanimes: le principal taux directeur de la zone euro --qui détermine le niveau du crédit pour les entreprises et les particuliers-- va rester à 4% à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs de jeudi.

Cela fera un an qu'il stationne à ce niveau.

Entretemps, la crise financière liée à la débâcle des crédits immobiliers à risques américains s'est propagée: les Etats-Unis, au bord de la récession, ont plusieurs fois réduit leur taux, la Grande-Bretagne aussi, la BCE non.

Pire, l'institution européenne, qui va aussi célébrer ses dix ans d'existence en grande pompe lundi lors d'une cérémonie à l'Opéra de Francfort, n'hésite pas à menacer implicitement de relever le loyer de l'argent pour combattre les menaces d'une surchauffe inflationniste.

En mai, le pétrole cher a de nouveau propulsé comme en mars l'inflation à 3,6% sur un an, un pic depuis la création de la zone euro en 1999, selon un chiffre provisoire d'Eurostat. Depuis de nombreux mois, les gardiens de l'euro expliquent que cette flambée est provisoire, mais ont dû admettre qu'elle dure plus longtemps que prévu.

Le danger d'une spirale inflationniste --alimentée par des augmentations élevées de salaires-- reste à leurs yeux aigu. Un scénario catastrophe pour les banquiers centraux, dont la mission première, inscrite dans le Traité de Maastricht, est de garantir des prix stables.

L'institution doit aussi livrer jeudi ses nouvelles prévisions trimestrielles. Sont attendues une forte révision à la hausse de la projection d'inflation cette année, et une à la baisse des perspectives de croissance pour 2009.

De quoi alimenter "les peurs d'une augmentation des taux directeurs", reconnaît la banque Helaba dans une étude.

Pour Monika Wohlmann, analyste chez WestLB, c'est toutefois "improbable", sur fond de "crise financière loin d'avoir été surmontée et de cours élevé du pétrole, qui font grimper l'inflation mais freine l'économie".

Une réduction de taux n'est pas plus à l'agenda. La majorité des économistes du panel AFP/TFN l'envisage désormais au quatrième trimestre, après avoir longtemps misé sur le troisième.

"L'inflation est toujours élevée et l'activité ne s'affaiblit pas assez vite: il se peut qu'on attende longtemps notre baisse de taux", juge Stéphane Deo, analyste chez UBS.

En maintenant le statu quo, la BCE freine déjà la croissance
, conduisant de facto certains pays comme l'Espagne ou l'Italie au bord de la récession et en menace d'autres, argumente Jörg Krämer, chef économiste à la Commerzbank.

"Aujourd'hui, le niveau restrictif des taux directeurs est généralement considéré comme la raison principale expliquant les performances en dessous de la moyenne de nombreuses économies de la zone euro", ajoute l'expert. Un tour de vis monétaire pourrait "exacerber la situation et rendre une récession plus probable", selon lui, et la BCE n'aura sans doute pas à aller jusqu'à cette extrémité.

Les récents indices de confiance en zone euro montrent que "la consommation pourrait devenir le talon d'Achille de la croissance économique", estime la banque Helaba. Dans le passé, une forte chute de la confiance des consommateurs a suffi à limiter les velléités des commerçants de remonter trop leur prix, ce qui au bout du compte a calmé les craintes des ménages. La BCE va avant toute chose attendre de voir si c'est le cas cette fois aussi.



----


What a Face cherry albino
avatar
rougemer

Messages : 17
Date d'inscription : 25/05/2008
Localisation : SOME WHERE

Voir le profil de l'utilisateur http://www.prosperity.com/

Revenir en haut Aller en bas

La Banque mondiale voit la croissance des pays émergents freiner

Message  rougemer le Mar 10 Juin - 15:42

La Banque mondiale voit la croissance des pays émergents freiner
Reuters
Par Leslie Wroughton Reuters - il y a 16 minutes
in YAHOO NEWS.FR
2008 06 10



WASHINGTON (Reuters) - La crise du crédit, le ralentissement économique perceptible dans les nations industrialisées et l'accélération de l'inflation risquent de freiner l'expansion des pays en développement cette année, estime la Banque mondiale dans un rapport.

(Publicité)

Ce ralentissement pourrait toutefois apparaître comme un soulagement dans les régions où la surchauffe économique est devenue un sujet d'inquiétude, poursuit la Banque mondiale.

Les perspectives restent toutefois entourées d'incertitudes et le climat économique global pourrait se dégrader si la crise du crédit et le ralentissement venaient à s'accentuer et à se prolonger.

Il y a peu de temps encore, les grandes institutions financières internationales telles que la Banque mondiale ou le Fonds monétaire international (FMI) estimaient que les pays en développement avaient des chances de sortir indemnes de la crise financière qui a ébranlé la plupart des banques européennes et américaines.

"Aujourd'hui, plus que ces dernières années, les incertitudes qui entourent les perspectives sont marquées par une tendance baissière", note la Banque mondiale.

Le rapport financier sur les pays en développement indique que le ralentissement de la croissance dans ces nations touchera la plupart des régions, et qu'il sera plus marqué en Asie et dans le Pacifique, ainsi qu'en Amérique latine.

Le ralentissement en Asie concerne avant tout la Chine où la croissance pourrait ralentir de 2,5 points, à 9,2% en 2009 et à 9,0% en 2010.

À l'inverse, la croissance en Afrique sub-saharienne devrait atteindre 6,5% en 2008, soit son taux le plus élevé depuis 38 ans, avant de retomber à 5,9% en 2010, ce qui reste largement au dessus de la moyenne des cinq dernières années.

La Banque mondiale souligne cependant la crainte majeure que constitue à ses yeux l'envolée des prix de l'alimentation. La pression sur les prix dans les pays en développement entrave les efforts déployés pour éviter la contagion du ralentissement économique et de la crise financière, explique-t-elle.

"Dans tous les pays en développement, l'inflation complique le rôle que jouent les politiques monétaires et budgétaires pour maintenir la stabilité macroéconomique à moyen terme", écrit la Banque mondiale.

Elle prévoit pour 2008 une croissance dans les pays développés ralentie à 2,7% contre 3,7% en 2007.
Dans les pays en développement, la croissance devrait revenir à 6,5% contre 7,8% en 2007, ce qui reste au dessus de la tendance des dix dernières années.

Les conséquences du ralentissement de la croissance risquent d'être plus rudes dans les pays en émergents qui dépendent des investissements étrangers.

Version française Nicolas Delame


* Poster un commentaire Evil or Very Mad alien
avatar
rougemer

Messages : 17
Date d'inscription : 25/05/2008
Localisation : SOME WHERE

Voir le profil de l'utilisateur http://www.prosperity.com/

Revenir en haut Aller en bas

La croissance décélère dans les services dans la zone euro

Message  rougemer le Mar 10 Juin - 15:44

Recherche
Recherche: in
La croissance décélère dans les services dans la zone euro
Reuters
Par Nigel Davies Reuters - il y a 6 minutes

in YAHOO NEWS 2008 06 04


LONDRES (Reuters) - La croissance dans les services a, comme attendu, fortement décéléré en mai dans la zone euro, sous l'influence de la France, selon l'enquête mensuelle RBS/NTC.
(Publicité)

L'indice des directeurs d'achat (PMI) a reculé à 50,6 en mai, tout près de la barre de 50 au-dessus de laquelle il rend compte d'une expansion, compte 52,0 en avril.

Il confirme ainsi l'estimation flash publiée le 23 mai et retrouve son niveau de janvier qui était un plus bas depuis quatre ans et demi.

L'enquête effectuée auprès des prestataires de services montre un ralentissement de la croissance en Allemagne et, pour le troisième mois consécutif, en France. L'Italie et l'Espagne, de leur côté, ont connu une contraction de leur activité pour le troisième et le cinquième mois consécutif.

En France, l'indice titre a reculé à 50,5 contre 52,8 en avril, alors qu'en Allemagne il a fléchi à 53,8 contre 54,9. En Espagne l'indice PMI est un peu remonté à 43,3 contre 42,5 en avril, tout en restant éloigné de la barre de 50. En Italie, il s'est dégradé à 48,1 contre 49,8.

Hors zone euro, l'indice britannique a baissé à 49,8 contre 50,4 en avril, marquant la première contraction de l'activité dans les services depuis mars 2003.

Les entreprises ont réagi aux conditions moins favorables en freinant sur les embauches. Parmi les quatre "grands" de la zone euro, les créations d'emplois ont été moindres en Allemagne et en France - au plus bas depuis août 2004 dans ce dernier cas - et les effectifs ont baissé en Espagne et en Italie. Au total, le sous-indice de l'emploi de la zone euro est passé de 52,9 en avril à 51,2 en mai, son niveau le plus bas depuis août 2005.

Au Royaume-Uni, il a chuté à 46,5 contre 51,0, rompant avec 60 mois successifs de créations de postes et accusant sa plus forte baisse mensuelle en 12 ans d'existence de l'enquête.

SIGNES INFLATIONNISTES

Dans la zone euro, le ralentissement de la croissance dans les services a contrasté avec des pressions inflationnistes persistantes, ce qui ne manquera pas d'inquiéter la Banque centrale européenne dont le conseil des gouverneurs se réunit jeudi.

"La grande différence entre avril et mai dans le secteur des services de la zone euro tient à la détérioration décevante en France", commente Jacques Cailloux, économiste chez RBS.

Après des années de dynamisme, le secteur français des services semble suivre le chemin de l'Espagne et de l'Italie, mais avec un décalage de six mois, ajoute-t-il.

L'enquête montre que les entreprises ont vu leurs coûts augmenter, conséquence notamment de la flambée du baril de pétrole à plus de 135 dollars en mai, mais aussi qu'elles ont pu répercuter la hausse des coûts sur leurs prix.

L'indice des prix payés est resté élevé à 62,9 en mai après un plus haut de sept ans et demi de 63,5 en avril. Celui des prix facturés a grimpé à 54,0 contre 53,5, au plus haut depuis juin 2007. En France, la hausse a été la plus forte depuis trois ans.

Les prestataires de services restent prudents pour l'avenir. L'indice du volume d'affaires escompté a reculé à 56,2 contre 58,7 en avril, soit son niveau le plus faible depuis novembre 2001. Et l'indice qui mesure les affaires en cours est tombé à 46,3, un plus bas depuis juillet 2003.

L'indice composite de la zone euro, qui regroupe les secteurs manufacturier et des services, a de son côté reculé à 51,1 contre 51,9 en avril, revenant à son plus bas niveau depuis juillet 2003.

"L'indice composite d'activité devrait connaître de nouvelles détériorations dans les mois à venir et la croissance décélérer dans tous les pays de la zone euro, bien que pas dans la même ampleur", observe Frédérique Cerisier, économiste chez BNP Paribas. "Face au maintien probable de l'inflation au-dessus de 3% au moins jusqu'à la fin de l'année, la BCE devrait toutefois maintenir son taux directeur inchangé durant toute l'année 2008".

Le taux d'inflation de la zone euro s'est élevé à 3,6% en mai, égalant son niveau de mars qui constituait un record depuis la création de la monnaie unique.

Version française Véronique Tison

* Envoyer par mail
* Envoyer par messagerie
* Imprime
Moyenne (0 votes) No Question Like a Star @ heaven
avatar
rougemer

Messages : 17
Date d'inscription : 25/05/2008
Localisation : SOME WHERE

Voir le profil de l'utilisateur http://www.prosperity.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  Christophe le Mar 10 Juin - 18:44

Il est bien notre moteur de recherche hein Question
avatar
Christophe
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 40
Localisation : La Ferté-Bernard

Voir le profil de l'utilisateur http://esap58.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  Pierrick le Mar 10 Juin - 22:45

mon moteur de recherche saccade un peu. scratch moi, il me retourne l'adresse :
http://hangarabananes.com geek

Vivement vendredi soir !!!............. lol!
avatar
Pierrick

Messages : 27
Date d'inscription : 21/05/2008
Age : 45
Localisation : Evron

Voir le profil de l'utilisateur http://lapalanqueedescoevrons.spaces.live.com/default.aspx?wa=ws

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  Christophe le Mar 10 Juin - 22:53

Et Pierrick, le nom de domaine est libre, on l'achète? Razz
avatar
Christophe
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 40
Localisation : La Ferté-Bernard

Voir le profil de l'utilisateur http://esap58.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  Christophe le Mar 10 Juin - 22:56

avatar
Christophe
Admin

Messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2008
Age : 40
Localisation : La Ferté-Bernard

Voir le profil de l'utilisateur http://esap58.forum-actif.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: ACTUALITES ECONOMIQUES EN RELATION AVEC LE COURS DE KATIA

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum